Revoilà les inscriptions en 1e secondaire

Edito 10/02/20

La première période des inscriptions – celle avec « formulaire unique » et sans tenir compte de l’ordre chronologique de dépôt – démarre maintenant: du 10 février au 6 mars. Concernant le formulaire unique (FU), celui-ci a été distribué par les directions d’écoles primaires durant le mois de janvier

Rappelons-nous : l’enjeu de la régulation des inscriptions est essentiel. Il s’agit avant tout d’impulser plus de mixité sociale dans les écoles, et, partant, de réduire la concurrence entre établissements ainsi que les inégalités qui minent profondément notre système scolaire. Le caractère particulièrement inégalitaire de notre système a d’ailleurs été objectivé et confirmé par de multiples enquêtes internationales au cours de ces dernières années (Cf. PISA).

Le décret inscription, tel qu’il est conçu actuellement, compte aussi des lacunes. Il ne prend notamment pas en compte les enfants qui n’auront pas obtenu le CEB à la fin juin, et qui iront en 1e année secondaire différenciée (sauf s’ils redoublent leur 6e primaire).
Pourquoi ? Parce que le décret actuel ne vise dans sa forme actuelle que l’entrée en 1e année commune. A charge des parents, dont l’enfant n’aura pas eu le CEB, de se débrouiller pour trouver une école qui organise des classes différenciées.. Et toutes les écoles n’en proposent pas, loin de là !

Ajoutons à cela que, pour l’heure, l’inscription en 1e secondaire reste pour les parents et leurs enfants une préoccupation importante, et même souvent un sérieux stress.

Pourtant, il serait possible d’éviter de tels désagréments aux parents et aux jeunes, tout en optimisant la régulation et la mixité sociale des écoles.

En effet, une étude réalisée par l’Aped et validée scientifiquement par le GIRSEF (UCL) a démontré que l’on pouvait réduire drastiquement les inégalités en conciliant mixité sociale et libre choix, ainsi qu’en proposant aux parents une école proche géographiquement et mixte socialement.

La ministre de l’enseignement obligatoire pourrait s’inspirer avantageusement de ces propositions, puisqu’elle envisage une amélioration du décret, au plus tôt à partir de 2021.

Dans tous les cas, elle a déjà confirmé que la régulation et l’objectif de mixité sociale seront maintenus.

En attendant, ce nouveau numéro de Journal de Classe vous propose de revisiter les finalités du prescrit légal mais aussi et surtout de revoir avec vous les démarches pratiques pour inscrire votre enfant.

Eric Bruggeman 

Infor Jeunes Laeken

Laisser un commentaire