Animations EVRAS

Objectifs de l’Evras

EVRAS signifie Education à la Vie Relationnelle Affective et Sexuelle.

L’EVRAS a pour rôle d’accompagner toute personne sur le chemin de son épanouissement en matière de vie relationnelle, affective et sexuelle. Pour ce faire, elle informe et sensibilise sur diverses thématiques telles que le rapport au corps, le consentement, le plaisir et la sexualité. Elle s’inscrit dans la volonté de façonner une société tolérante, critique et égalitaire. Une ambition fondamentale pour la démocratie.

L’EVRAS aborde également l’égalité entre les sexes, la lutte contre toutes les formes de violences, les questions de genre et d’orientations sexuelles. En déconstruisant les stéréotypes sexués, elle questionne notre vision de la société.

Communiquer, poser des questions et s’informer est important pour ne pas limiter nos choix et rester limité·es par nos idées préconçues, nos peurs et nos doutes concernant la sexualité. C’est ainsi que chacun·e pourra s’épanouir, découvrir et en apprendre d’avantage sur la relation que l’on a avec soi et avec l’autre.

Evras, une mission obligatoire

Depuis 2012, le « Décret Missions » de l’enseignement prévoit que l’Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle (EVRAS) est obligatoire dans toutes les écoles, dès la maternelle. C’est une étape importante, car elle constitue une reconnaissance officielle de la nécessité d’intégrer l’EVRAS tout au long de la scolarité. Chaque direction et équipe éducative doivent mettre en place un projet et des actions dans ce cadre.

Malheureusement, l’EVRAS est encore loin d’être généralisée dans les établissements scolaires, et les difficultés abondent sur le terrain. De nombreuses associations militent aujourd’hui pour une meilleure définition de la mise en œuvre de l’EVRAS en milieu scolaire.

Le label « EVRAS en Jeunesse »

Le label « EVRAS en Jeunesse » est un dispositif spécifique mis en place par la Fédération Wallonie Bruxelles permettant aux organismes du secteur jeunesse de s’assurer de la qualité des prestataires d’animations et de formations EVRAS.

Les écoles demandeuses d’animations EVRAS font donc appel à des structures extérieures ou des centres de planning familial qui possèdent ce label. Infor Jeunes Laeken est labélisé EVRAS depuis 3 ans maintenant.


Les Animations dans les écoles

Infor Jeunes Laeken donne des animations EVRAS dans les écoles primaires et secondaires de Bruxelles et ses environs. Nous ciblons particulièrement les jeunes de 12 à 25 ans dans les écoles des quartiers populaires de Bruxelles.

Comment se déroule nos animations scolaires?

Pour les animations nous disposons d’au minimum 4h (2x2h) par classe. Notre but est de travailler en mixité afin de favoriser les échanges et débats au sein du groupe classe. Notre équipe est composé d’au minimum 2 animateurs EVRAS.

Un exemple type d’animation sur l’égalité de genre est le suivant : on commence par un jeu où des affirmations sont placés dans un chapeau. Le jeune qui pioche le mot doit ensuite choisir si c’est plutôt une fille ou un garçon qui dirait cette phrase et expliquer pourquoi. Une fois qu’il s’est exprimé, les autres jeunes peuvent également intervenir. Cet exercice amène à définir le concept de genre, permet de déconstruire les stéréotypes véhiculées par la société.

Ensuite, nous diffusons une vidéo sur le harcèlement de rue qui sera suivie d’un débat.

Après, nous faisons un jeu avec des saynètes où les hommes prennent le rôle des femmes et inversement. Le jeune s’exprime ensuite sur son ressenti d’avoir joué le sexe opposé, et dit ce qu’il a pensé de la saynète.

Nous faisions également une animation sur les points communs entre racisme et sexisme et nous comparons les deux notions. Concernant la notion de sexisme, un exercice supplémentaire est ensuite proposé. Il s’agit de décrypter, d’analyser et de commenter des publicités sexistes.

Nous donnons également des animations plus axées sur le corps, les relations et la sexualité. Avec l’aide de vidéos qui expliquent le consentement, de planches anatomiques et de corps 3D nous donnons la possibilité aux jeunes d’acquérir le vocabulaire adéquat sur les organes génitaux, de comprendre le fonctionnement de leur corps et d’avoir le champ libre au débat et aux questions qu’ils pourraient se poser. Ces animations ont pour objectif de donner aux jeunes les outils nécessaires à la découverte et la compréhension de la relation à soi et à l’autre.

Il est aussi important de souligner que nous adaptons les activités avec les plus jeunes de sorte à parcourir un bon nombre de thèmes liés à l’égalité femme-homme. A titre d’exemple, nous leur proposons de retravailler une histoire « le prince et la Dragonne » en réécrivant la fin de manière non sexiste. Ensuite, nous les faisons dessiner en petit groupe mixte, à l’aide d’un crayon solidaire, le prince et la Dragonne. Cette activité leur permet de collaborer ensemble et de se découvrir des compétences communes.

Méthodologie et outils d’animations

Notre méthodologie s’est toujours voulue participative, interactive et constructive.

Les animateurs ont pour mission d’encadrer les jeunes (pédagogie incitative visant à faire en sorte que les élèves s’expriment dans le respect des autres), mais aussi une fonction d’apports des savoirs (pédagogie transmissive).

Afin de soutenir cette méthodologie de travail, nous avons notamment utilisé les outils suivants :

  • La mallette genre pour aborder la notion de genre, d’égalité homme-femme, pour déconstruire les stéréotypes sexistes, …
  • L’outil « Femmes et villes, violences dans l’espace publique » pour parler du partage inégalitaire de l’espace public entre les hommes et les femmes
  • Des vidéos qui abordent les différents thèmes liés à l’EVRAS et qui permettent aux jeunes de s’informer de manière ludique. Ces vidéos se trouvent sur le site http://www.lecrips-idf.net 
  • Le jeu « Emoi et Toi ». Jeu de plateau similaire à un Trivial poursuite et le jeu « Love, Sex and Fun ». Ces jeux abordent les thèmes suivants: le corps, la santé sexuelle, la contraception, émotions et relations, planning familial et autres services sociaux.
  • Des publicités – “filles et fils de pub” montrant un sexisme inversé
  • Des vidéos sur le slip thermique

Dans un premier temps, nous abordons avec les jeunes les questions de genre, ainsi que les aspects relationnels. En effet, nos animations précédentes nous ont appris qu’il était plus facile d’établir une relation de confiance avec les jeunes en commençant par aborder ces aspects-là. Par la suite, nous évoquons les thèmes relatifs à la vie sexuelle tels que la reproduction, le corps, la contraception, …

Dans ce cadre, nous avons notamment utilisé des reproductions des appareils génitaux féminins et masculins. Cette approche s’est avérée très positive et les jeunes étaient demandeurs. 

Notre équipe a également suivi une formation du GAMS sur les mutilations génitales et d’INTACT pour évoquer les aspects juridiques sur les mutilations génitales féminines.


Les Animations en extérieur

Le jeu de piste

L’objectif est de deviner le nom d’un personnage emblématique, qui s’est battu pour l’égalité femme-homme, en reconstituant son portrait. Le jeu de piste est composé de 15 épreuves. À la fin de chaque épreuve, les jeunes participant.e.s reçoivent une pièce du puzzle et ils ont droit de poser une question à l’animateur qui servira d’indice. La dernière épreuve consiste à reconstruire le puzzle.

Un exemple d’épreuve est le suivant : on propose des saynètes sur le harcèlement. Les jeunes imitent une situation où une fille se fait draguer par un garçon. Elle refuse d’abord ses avances, il insiste et après plusieurs refus la fille lui donne tout de même son numéro (qui n’est pas le sien 0460 20 39 29). La particularité de cette épreuve est qu’une fille joue le rôle du garçon et qu’un un garçon joue le rôle de la fille. Une autre activité est : “la pêche aux cons”. On dispose des cartons de lait avec l’image d’un personnage sexiste (Epstein, Weinstein, Polanski, …). On demande aux jeunes de lancer la balle de sorte à faire tomber une bouteille et on débat ensuite sur le personnage qui a été touché. L’idée est qu’ielles comprennent pourquoi ce personnage est un con.ne au regard du sexisme ?

Nous avons fait un « crash test » avec l’équipe d’Infor Jeunes Laeken ainsi qu’avec des travailleurs sociaux et du monde associatif de Saint-Gilles (AMO Itinéraire). Finalement, nous avons pu réaliser ce jeu de piste avec NOH et leurs jeunes à Neder-Over-Heembeek.

Nos animations vous intéressent-elles?

Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations concernant ces animations ou bénéficier de celles-ci, vous pouvez nous contacter à l’adresse mail suivante: Ardita.Kastrati@inforjeunes.eu ou par téléphone: 02/421.71.36