Journal de classe

«Le pari de Journal de classe est de favoriser un système éducatif d’émancipation sociale, et non la reproduction des inégalités sociales.»


Origine du projet

Le projet «  Journal de classe  » est né  de la dynamique impulsée par le Collectif Marguerite, ainsi que de l’expérience acquise au fil des années en matière d’enseignement et de droit scolaire.

Le point de départ de ce projet a sa source dans la pratique quotidienne d’Infor Jeunes Laeken avec les jeunes (principalement issus des milieux populaires). Comme nul ne l’ignore aujourd’hui, ils sont les premiers à subir les effets de la relégation et de l’échec scolaire.

Infor Jeunes Laeken a depuis toujours considéré qu’il y avait lieu de toucher et d’informer les jeunes carencés en ressources multiples, via des dispositifs d’information pro-actifs et innovants. Journal de Classe s’inscrit dans cette dynamique.

La ligne éditoriale de Journal de Classe  est résolument progressiste dans la mesure où il entend promouvoir une école de la réussite qui allie plus d’égalité, plus de mixité sociale ainsi que de lutte contre les discriminations.

Elle s’oppose à la logique de marché scolaire et se prononce en faveur de la régulation du système scolaire. Elle entend favoriser  l’émergence d’une pédagogie de la réussite et d’une école inclusive. A tous les niveaux d’enseignement, il nous importe que l’éducation vise à intégrer et non à exclure.

Objectifs du projet

1

Proposer une analyse critique du droit scolaire, mais aussi de manière plus générale de tout ce qui touche à l’éducation et à l’enseignement. Il nous semble, en effet, que chaque jeune doit se voir offrir les outils critiques nécessaires à comprendre le monde dans lequel il est amené à évoluer chaque jour. En comprendre les enjeux afin de pouvoir exercer une attitude citoyenne active et responsable.

2

3

Exercer une fonction d’interpellation politique. A partir des cas concrets vécus par les jeunes et leurs familles et constatés lors de nos permanences (permanence d’info et permanence juridique). Activer la fonction d’interpellation politique sur les problèmes et les dysfonctionnements rencontrés dans le monde de l’enseignement. Il nous semble primordial de relayer les difficultés rencontrés par les jeunes auprès des instance politiques de notre Communauté, et ce dans le but d’améliorer le fonctionnement collectif et démocratique de notre système éducatif, ainsi que de promouvoir une école inclusive qui promeut la mixité sociale et les bonnes pratiques pédagogiques.

Editos

Le partenariat

Infor Jeunes Laeken coordonne le projet, des partenaires sont associés à la démarche : la Ligue des Droits de l’Enfants, Itinéraires AMO, le Délégué Général aux Droits de l’Enfant, Infor Jeunes BW, Atouts Jeunes,  et des jeunes eux-mêmes.